BREIZH EOG

    Partagez
    avatar
    tarpo
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 2347
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 50
    Localisation : Penn ar bed

    BREIZH EOG

    Message  tarpo le Jeu 6 Aoû 2015 - 12:06

    La saison du saumon de printemps s’est terminée de manière anticipée cette année, les TAC ont été atteints très rapidement grâce à une très bonne montaison de poissons de toutes tailles. Je n’ai pas pu y consacrer le temps suffisant pour satisfaire à mon bonheur de prendre dans mes bras un beau printemps fraichement monté. Pas de poisson piqué cette année malgré deux coups de fusils sans suite.

    Mais je veux mon saumon cette année encore. Depuis quelques années, à compter de juillet j’en vois passer quelque uns à qui je présente volontiers une nymphe mais rien n’y fait… il y a des choses que je ne comprends pas. J’ai beau potasser à peu près tout ce qui s’écrit sur le sujet. Je dois passer à côté d’un certain nombre de détails !
    Le souci avec ce poisson c’est qu’on peut passer des heures, des jours entiers sans en toucher… ma plus grande hantise c’est donc de savoir si je pêche bien ou pas, car c’est le nerf de la guerre.

    Je décide donc que cet été j’essaierai de me faire un castillon à la mouche. Mais aussi plutôt que de me poser sans cesse des questions sur suis-je à la bonne profondeur, est ce que j’utilise la bonne mouche …. Bref c’est décidé, je ferai dès l’ouverture une sortie avec un guide. Là je n’ai pas trop cherché longtemps. Il y a dix ans de cela, avec tous les anciens modos de P.A.B. nous nous étions retrouvés chez Nico et nous avions fait la connaissance de Jean Baptiste VIDAL. Le courant était particulièrement bien passé puisque nous avions parlé tarpon pendant des heures. Aujourd’hui JB guide à travers le monde entier sur la pêche des salmonidés à la mouche et s’est installé en Bretagne comme guide à plein temps depuis 2014

    Allo JB… Deux heures plus tard… affaire conclue.

    Je laisse le choix des rivières à JB, et par chez nous en Finistère ce n’est pas ce qui manque. Et dire qu’il y en a qui font des milliers de km pour prendre ces poissons que l’on a chez nous.
    La Bretagne n’ayant pas fait honneur à sa réputation, avec très peu de précipitations durant le printemps, les niveaux des rivières sont au plus bas. JB décide de me retrouver sur les bords de l’Ellée. Nous attaquons donc aux gorrets (pêcherie en breton) où les castillons remontent à chaque marée en attendant de continuer leur montée sur les frayères

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Jean Baptiste m’ayant confirmé qu’une canne de 9 pieds en soie de 6 faisait largement l’affaire sur les castillons, je débarquais avec ma canne et mon moulinet. Après quelques modifications sur mon bas de ligne, modifications au combien importantes pour pêcher à la bonne profondeur. (là j’étais déjà hors jeu Wink ) JB attachait une mouche de sa conception sur un pointe en 20/00 . AH oui pas vraiment le genre de mouche que j’avais dans ma boite non plus… là déjà j’ai gagné un temps précieux
    Bon action … le lancer en roulé à peu près maitrisé (là il est gentil en me disant ça) surtout grâce à quelques conseils avisés, je commence à peigner les rapides… plus précis me demande le « prof »… je fais ce que je peux Wink.

    Ca vient je peigne de mieux en mieux les veines d’eau. Un pêcheur se trouvait en dessous de nous, sur la zone où JB voulait me faire insister. Une fois ce pêcheur parti, nous descendons tranquillement la rivière et arrivons sur le dit poste où les castillons aiment se tenir. Je peigne une nouvelle accélération de courant, un peu plus bas. Jean Baptiste me répète, n’oublies pas, quand tu sens la touche, tu lui laisses le temps de se retourner…et surtout tu ne ferres pas ! Oui il faut que j’y pense, quand il m’arrachera la soie je ne ferre pas, je ne ferre pas. Je peigne le haut du rapide, je descends et insiste sur le poste quand soudain, je n’ai pas le temps de dire ouf, il est en l’air et bel et bien pendu au bout de ma ligne… Gast, fais pas le con Jacques tu le tiens, tu es en 20/00 donc calmos…. Et vas-y qu’il traverse la rivière, tantôt sous l’eau tantôt en bondissant, je baisse la canne, il y a des cailloux au milieu de la rivière, je lève la canne au plus haut… mais ça va je commence à le maîtriser, il se calme, tourne devant nous…. Ah mince gloups pas d’épuisette, par superstition… bon et bien ce sera à la main par la queue.

    Après une ou deux tentatives Jean Baptiste exulte (oui oui il est trop content aussi) il le tient par la queue….

    Séance photos dans tous les sens…

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    « Tu veux en faire quoi ? on le remet à l’eau ?», je m’étais toujours dit que mon premier à la mouche retournerait à l’eau, ce sera la cas …. JB est ravi, moi je suis aux anges, je descends l’oxygéner dans un petit courant, je sens ses coups de reins de plus en plus forts, j’ouvre mes mains et il repart calmement se positionner en plein jus…. COOOOOLLLLLLL il est reparti nickel.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ca c’est fait ! YES !

    Bien évidement nous en chercherons un autre le reste de la journée. Nous en verrons plusieurs autres dont certains positionnés comme j’en ai déjà vu à plusieurs reprises. J’en ferai bouger un autre mais cette fois sur l’Aven.

    Petite aparté : si vous vous promenez au bord de l’eau que vous voyez un mec satellisé dans un arbre, qui parle en disant, plus à droite, un mètre plus bas…. Il bouge, il y va…. Arggggggggg il s’est déplacé mais il n’a pas pris… ne cherchez pas ce n’est pas Tarzan, c’est juste JB qui tente de voir les poissons et l’évolution de votre mouche… TOP … Enfin je vous cache pas que lorsqu’il vous annonce, nickel ta mouche va lui passer juste devant le nez… il y va, il y va, strip strip il Y VA….Là votre palpitant frôle les 200 pulsations minutes, cardiaques s’abstenir.

    Voici donc le récit de ce qui restera un de mes très grands souvenirs de pêche. Merci Jean Baptiste pour tes précieux conseils, après la pêche reste la pêche, perso j’ai eu la chance d’en toucher un. Mais grâce à tout ce que tu as bien voulu me dévoiler je sais que maintenant je pêcherai un peu plus comme il faut là où il faut… objectif atteint.

    Prochain défi ? Un printemps à la mouche ? Peut-être pourquoi pas un jour… l’avenir le dira
    En tout cas MERCI Jean Baptiste pour cette journée riche en informations au combien importantes pour progresser et cerise sur le gâteau, le graal, un poisson pris et relâché.

    Crédit photos : Jean Baptiste VIDAL, Enjoy Fishing, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    yanouboy

    Messages : 1380
    Date d'inscription : 23/02/2015
    Age : 32
    Localisation : Ile Maurice

    Re: BREIZH EOG

    Message  yanouboy le Jeu 6 Aoû 2015 - 15:57



    Un bien beau recit et photos...

    Pierre

    Messages : 2591
    Date d'inscription : 13/05/2012
    Age : 59
    Localisation : Istres 13800
    , : la mer, la pêche , les potes.
    Humeur : excellente.

    Re: BREIZH EOG

    Message  Pierre le Jeu 6 Aoû 2015 - 20:40

    Merci pour ce partage d'émotions
    avatar
    TIRI

    Messages : 949
    Date d'inscription : 17/04/2012
    Age : 58
    Localisation : Guadeloupe
    Humeur : sous les cocotiers

    Re: BREIZH EOG

    Message  TIRI le Jeu 6 Aoû 2015 - 21:00

    ôh pinaise!! la mouche exo en France, ça c'est cool, bravo

    Contenu sponsorisé

    Re: BREIZH EOG

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 5:50