RENCONTRE ETF 2017 : MERCI A TOUS ET A L'AN PROCHAIN ENCORE PLUS NOMBREUX

    J'ai croisé Alain

    Partagez
    avatar
    Puipui

    Messages : 6
    Date d'inscription : 06/04/2016
    Age : 45
    Localisation : Dijon

    J'ai croisé Alain

    Message  Puipui le Mer 6 Avr 2016 - 23:47

    "J'ai croisé Alain", ça a en effet démarré ainsi...
    Cela fait bien des années que je ne fréquente plus les forums de pêche mais comme j'ai compris que je n'arriverai pas à avoir des nouvelles de vieux amis autrement qu'en venant ici (n'est-ce pas Tarpo ?   ), alors je me suis laissé tenter par l'invitation du p'tit père Kassoumay chez qui je viens de séjourner quelque temps, dans un île paumée quelque part en Afrique (^_^).
    A vrai dire, ça me fait également plaisir d'être là pour casser les pieds à pappy GG et à Fufu.
    La bise à tous et au plaisir de vous lire.
    Stef.
    avatar
    caranx

    Messages : 4726
    Date d'inscription : 09/04/2012
    Age : 34
    Localisation : Trop loin des palmiers...
    Humeur : J't'en pose des questions?

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  caranx le Jeu 7 Avr 2016 - 1:13

    Bonjour Stéphane, cela faisait longtemps, bienvenue sur ETF!
    avatar
    luccio
    Modo
    Modo

    Messages : 8461
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 60
    Localisation : Ota et Flassan
    Humeur : Quand ça va, ça va ..!!!!!!!!!

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  luccio le Jeu 7 Avr 2016 - 7:39

    Et bien Stéph merci pour ces new'sss fait plaisir et un bail lol! lol!


    Amic Luccio Wink


    _________________
    <°))))<....Quand je regarde la nature, je suis étonné de tout ce qu'elle peut m’apprendre ...>((((°>
    avatar
    jmfloquet
    Modo
    Modo

    Messages : 10877
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 42
    Localisation : Beaucaire 30300
    , : VRP / Pêche, plongée
    Humeur : Thonic

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  jmfloquet le Jeu 7 Avr 2016 - 7:51

    Slt Stéphane

    Sois le bienvenu à bord d'ETF et bon forum

    Amic

    Jean Marc


    _________________
    "Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir." F.Foch
    avatar
    remy

    Messages : 4651
    Date d'inscription : 05/02/2013
    Age : 44
    Localisation : 92500 et basse terre guadeloupe
    Humeur : pêche taekwondo judo

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  remy le Jeu 7 Avr 2016 - 8:35

    avatar
    steph de Belgicie

    Messages : 502
    Date d'inscription : 06/09/2013
    Age : 48
    Localisation : Belgique

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  steph de Belgicie le Jeu 7 Avr 2016 - 8:58

    salut Steph
    avatar
    Gégé
    Modo
    Modo

    Messages : 13583
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 76
    Localisation : Dardilly
    , : Retraité ;-))
    Humeur : Toujours de bon poil

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Gégé le Jeu 7 Avr 2016 - 9:19

    Pince mi pince moi sont dans 1 bateau, pince mi tombe à l’eau, que reste-t-il  Question PINCE MOI, c’est ce que je vais faire me pincer très fort, le Steph ici je suis sur mon ful, tongue  l’homme qui a voulu me noyer sur une côte rocheuse en Espagne parce que j’avais pris 352 loups et lui rien tongue Laughing  eh bien il est là 

    Ptaing mon coco tu me fais plaisir, ici on n’est plus sur facebook on ne chambre jamais  tout dans le sérieux.


    Bises mon poulet et le p’tit père Alain a bien fait de te conseiller de venir sur le seul forum digne d’intérêt. Wink Laughing
    avatar
    steph de Belgicie

    Messages : 502
    Date d'inscription : 06/09/2013
    Age : 48
    Localisation : Belgique

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  steph de Belgicie le Jeu 7 Avr 2016 - 9:39

    ben merde .... Shocked Shocked Shocked Shocked j'avais pas fait tilt directe ...... PUIPUI !!!
    avatar
    tarpo
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 2343
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 50
    Localisation : Penn ar bed

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  tarpo le Jeu 7 Avr 2016 - 13:49

    Oh putainggggggggggggg

    Puipui  quel joie de te voir ici .... les dernières nouvelles que j'avais te donnait entre Montpellier et les bijagos ..... j'avais de tes nouvelles une fois par an par un petit magasin du 34 Wink

    Qu'est ce que tu fou à Dijon ??????? t'es malade affraid  il fait froid là bas !!!!!

    Super content de te revoir en tout cas, Alain a bien fait de te donner l'adresse !

    Dis qu'est ce que tu as fait de tes cheveux on te reconnaît pas sur la photo

    La bise Steph
    avatar
    Gégé
    Modo
    Modo

    Messages : 13583
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 76
    Localisation : Dardilly
    , : Retraité ;-))
    Humeur : Toujours de bon poil

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Gégé le Jeu 7 Avr 2016 - 14:14

    Tu es retard de 3 guerres la Tarpounette tongue  il y a longtemps qu’on se cause avec le Steph mais sur FB, on a même reparlé de cette blague où il m’avait demandé mon adresse à Argelès pour que vous puissiez m’envoyer des cannes à la con taillées dans du noisetier ou faites en plastique, j’en ai reçu une par jour pendant une semaine, ma vengeance a été terrible, tu as dû te goinfrer des cacahuètes un sacré bout de temps, l’Indien et d’autres étaient dans le coup  ptaing c’était il y a longtemps et pis la moutarde ça conserve, j'ai vécu presque 19 ans dans la région, on me donne 50 ans  lol! lol!
    avatar
    tarpo
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 2343
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 50
    Localisation : Penn ar bed

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  tarpo le Jeu 7 Avr 2016 - 17:26

    Gégé tu sais bien que j'ai pas Facebook

    Ah oui c'est vrai tu étais parti sans Cannes à Angeles lol!
    avatar
    jos

    Messages : 367
    Date d'inscription : 21/01/2016
    Age : 37
    Localisation : graveson
    Humeur : joyeuse

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  jos le Jeu 7 Avr 2016 - 17:35

    Salut a toi steph bienvenue sur ETF

    avatar
    Gégé
    Modo
    Modo

    Messages : 13583
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 76
    Localisation : Dardilly
    , : Retraité ;-))
    Humeur : Toujours de bon poil

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Gégé le Jeu 7 Avr 2016 - 18:25

    tarpo a écrit:Gégé tu sais bien que j'ai pas Facebook

    Ah oui c'est vrai tu étais parti sans Cannes à Angeles lol!

    Oui et toi tu aimais les cacahuètes  lol! lol!

    Pierre

    Messages : 2569
    Date d'inscription : 13/05/2012
    Age : 58
    Localisation : Istres 13800
    , : la mer, la pêche , les potes.
    Humeur : excellente.

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Pierre le Jeu 7 Avr 2016 - 20:12

    Bienvenue à bord
    avatar
    Puipui

    Messages : 6
    Date d'inscription : 06/04/2016
    Age : 45
    Localisation : Dijon

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Puipui le Jeu 7 Avr 2016 - 20:40

    Merci les gars !
    Ça fait plaisir de vous lire et de voir vos mots de bienvenue Very Happy
    Je vois que enfin, Tarpounette est vivant et donne de ses nouvelles ! Ahahahaha !!! J'ai bien fait de venir (^_^)
    Mais comme dit GG l'ancêtre, t'as du retard.
    1) J'ai perdu une bonne partie de mes cheveux depuis environ 8 ans alors autant en couper le max !
    2) Je suis sur Dijon depuis plus de 2 ans maintenant et je suis le responsable des collections et du service scientifique du Muséum d'Histoire naturelle de la ville. Une place comme celle là on n'en voit pas tous les jours alors j'ai bien voulu quitter le soleil pour le brouillard et me mettre au régime "moutarde" loooooool !

    D'ailleurs, sans doute inconsciemment j'ai voulu marcher sur les traces de l'ancêtre pour rester aussi jeune et beau que lui  

    Plus sérieusement, c'est complètement par hasard que je débarque sur le forum. La cause est tout aussi improbable car je me suis retrouvé chez Alain complètement par hasard également.
    Pour tout vous dire, je cherchai un endroit où pioncer avec ma tribu et je vois une bicoque pas mal et propre bien située dans le village de Bubaque aux Bijagos.
    Je rentre et miracle, il y avait de la place (c'était pas gagné car c'était les fêtes de pâques et aux Bijagos, pâques, c'est chaud...). Je vois un type mal rasé qui m'accueille et qui me dit qu'il y a une chambre. Ni une ni deux on s'installe et on part se coucher.
    C'est le lendemain matin seulement que le type mal rasé me tombe dessus et me dit "Stef, tu ne me reconnais pas ?".
    Oooooh putaing ! Kassoumay !!!
    Qui l’eut cru ? Je ne l'avais même pas reconnu sur le coup...
    Bon ensuite on s'est mis à manger des cacahuètes (tiens tiens...) et à picoler des bières donc je vous épargne les détails.
    Ah si, on a aussi un peu pêché Cool
    Puis j'ai regroupé les troupes pour partir sur une autre île. On a passé un excellent moment en famille, c'était super !

    Bon sinon les gars, je vous ai ramené des cacahuètes maison ça vous dit ? Very Happy
    avatar
    Gégé
    Modo
    Modo

    Messages : 13583
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 76
    Localisation : Dardilly
    , : Retraité ;-))
    Humeur : Toujours de bon poil

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Gégé le Jeu 7 Avr 2016 - 21:07

    Mais comme dit GG l'ancêtre


    Je t’ai souhaité la bienvenue, je vais peut-être changer d’avis  lol! lol!


    Je vois un type mal rasé


    Il l’était déjà en France alors la surprise n’est pas totale quand tu dis qu’il l’est aux Bijagos  tongue tongue

    je vous ai ramené des cacahuètes maison ça vous dit



    Demande à Tarpo il est en manque  lol!
    avatar
    PHILOUX 13
    Modo
    Modo

    Messages : 5191
    Date d'inscription : 25/09/2012
    Age : 51
    Localisation : Marseille intra-muros
    Humeur : Excellente

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  PHILOUX 13 le Jeu 7 Avr 2016 - 21:19

    D'ailleurs, sans doute inconsciemment j'ai voulu marcher sur les traces de l'ancêtre pour rester aussi jeune et beau que lui

    Tu savais qu'il avait pris une carangue de 52 k l'ancêtre lol! lol!
    Je crois en jigging d'aprés les rumeurs Exclamation Exclamation
    Bienvenue sur le forum Wink


    _________________
    Tan que vire, faï des tours ..............
    avatar
    Gégé
    Modo
    Modo

    Messages : 13583
    Date d'inscription : 11/04/2012
    Age : 76
    Localisation : Dardilly
    , : Retraité ;-))
    Humeur : Toujours de bon poil

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Gégé le Jeu 7 Avr 2016 - 22:24

    PHILOUX 13 a écrit:D'ailleurs, sans doute inconsciemment j'ai voulu marcher sur les traces de l'ancêtre pour rester aussi jeune et beau que lui

    Tu savais qu'il avait pris une carangue de 52 k  l'ancêtre  lol! lol!
    Je crois en jigging d'aprés les rumeurs Exclamation Exclamation
    Bienvenue sur le forum Wink

    Quel con j'avais zappé ce qui est en rouge, je t' I love you Steph 

     tu me rappelles un merveilleux souvenir, 52kg j'avais oublié   fais-moi penser à en reparler à!!!!! lol!  et la formule 57 le Duck, saloperie de peson, je me suis fait niquer de 5kg  Evil or Very Mad

    Spice de gros enfoiré le Duck  lol! lol!
    avatar
    Alain
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 3168
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 56
    Localisation : Bubaque Guinée-Bissau

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Alain le Ven 8 Avr 2016 - 6:57

    Salut Stef,
    J'espère que le retour au froid s'est bien passé.
    Bienvenue sur le fofo
    J'en profite pour te remercier de m'avoir motivé pour reprendre la canne à mouche
    J'ai tapé mon premier cobia en fly fishing cette semaine Cool . Il ne faisait qu'une dizaine de kilos, mais il m'a quand même mis au backing Twisted Evil .
    J'attends que ce foutu vent ce calme pour aller en chercher (des big one) à vue et cette fois, je serai prêt, frein bien réglé lol! lol!
    La bise à toi et à ta petite famille Wink
    Alain


    _________________
    A dream you dream alone is only a dream.
    A dream you dream together is a réality
    -John Lennon
    avatar
    Fufu
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 13140
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 44
    Localisation : Nyon - Suisse

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Fufu le Ven 8 Avr 2016 - 7:05

    Coucou Steph,

    Hé ben ça fait plaisir d'avoir de tes nouvelles ! Le hasard fait décidément parfois bien les choses ! Sois la bienvenu sur le forum !

    Amic

    Yves


    _________________
    Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas.
    Citation de Geronimo (Chef Apache)
    avatar
    Frédéric
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 7208
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 59
    Localisation : Nîmes

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Frédéric le Ven 8 Avr 2016 - 7:54

    je n'ai pas la chance de te connaitre mais je vois que tu es en pays de connaissance .
    je ne peux que te souhaiter la bienvenue et que le forum permette d'approfondir ces retrouvailles .
    avatar
    tarpo
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 2343
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 50
    Localisation : Penn ar bed

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  tarpo le Ven 8 Avr 2016 - 8:50

    J'ai un avatar où on le voit mieux le Steph Wink

    REMEMBER

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    avatar
    tarpo
    Fondateur
    Fondateur

    Messages : 2343
    Date d'inscription : 07/04/2012
    Age : 50
    Localisation : Penn ar bed

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  tarpo le Ven 8 Avr 2016 - 9:14

    Tiens Steph c'est CADEAU, moi aussi j'ai moyen de retrouver quelques archives :

    PUIPUI a écrit:Il est des après-midis où l’on se demande bien pourquoi quelque chose vous pousse à rester pêcher. Ce dimanche 22 mai était de ceux-là : journée au beau ciel bleu dégagé de tout nuage, un vent nul ou léger soufflant Nord-Est, le pire pour la pêche ici en Roussillon, une température avoisinant les 25°C à l’ombre et la température de l’eau frisant les 17°C, une mer plate sans vague et quelques baigneurs  

    Puipui et son Loup de 9,4 kg !!

    à une centaine de mètres de part et d’autre de mon lieu de pêche situé sur la plage non loin d’un fleuve… Bref, le temps rêvé pour les vacanciers mais le pire que puisse rencontrer un pêcheur de Loups.  
    Je fais triste mine, je râle et maudis la météo qui avait annoncé durant l’après-midi du vent marin avec une mer légèrement agitée… légèrement agitée tu parles, une vraie piscine ! Pour tromper ma morosité, je remonte le fleuve et regarde avec plaisir les sauts des grosses Muges hors de l’onde, mettant de l’activité dans cette partie du cours d’eau. Deux touristes passent en short sur la rive d’en face et je les entends encore dire « regarde ! ce sont des Loups, ils chassent ! ». Je ne peux m’empêcher de sourire en me disant que de ces Loups, je n’en mangerai point…

    Je retourne après quelque temps à l’embouchure où le spectacle est tout autre : le courant est soutenu et l’eau est turbide, gonflée par les pluies violentes d’il y a quelques jours. Jean-Jacques, l’ami avec lequel je suis venu s’est assoupi au pied de ses cannes : c’est dire s’il y a de l’activité côté mer… Il fait toujours chaud mais l’absence de vent et cette lourdeur atmosphérique laisse présager un changement qui se produit en effet, et de façon soudaine, réveillant mon ami : un vent d’orage plutôt frais et venant de l’Ouest s’installe alors que des éclairs zèbrent le ciel au loin sur la chaîne axiale des Pyrénées.

    Du coin de l’œil, je vois alors Gilles, un autre collègue pêcheur, se profiler à l’horizon tandis que je m’installe à quelques mètres de l’eau pour pêcher en position assise ou couchée afin de tenter de me fondre dans le paysage. Là où l’enfer commence pour certains, mon paradis ouvre ses portes en laissant échapper ses effluves de nature sauvage et violente. L’imagination travaille alors et on rêve, dans ce monde invisible de la surface, des plus belles prises prêtes à saisir vos leurres. Les Loups apparaissent dans votre esprit et la magie opère, créant un univers où le pêcheur ayant tant attendu et espéré se voit récompensé de ses peines et espérances.

    Jean-Jacques s’est mis à pêcher en animant quelques leurres souples de sa conception. C’est l’occasion ou jamais d’appliquer ma théorie suivant laquelle les plus gros Loups viennent se nourrir en embouchure de fleuve de truites Arc-en-Ciel lâchées par plusieurs centaines de kilos quelques dizaines de kilomètres plus en amont. Ces truites, emportées par le fort débit d’une crue, pourraient alors constituer un mets de choix pour notre seigneur Labrax. Et ce gros spécimen pouvant chasser ces truites je l’attends car le fleuve où je pêche est en crue justement et, comme de nombreux pêcheurs, je rêve de ce poisson trophée atteignant ou même dépassant ses 9 kg. Mon attente est d’autant plus forte que je venais de rater au ferrage mes derniers gros poissons : mis à part quelques spécimens de 2 ou 3 kg, je n’avais guère eu de chance ces derniers temps, au point d’en venir presque à me considérer comme maudit. Puis Gilles me dit un jour au bord de l’eau que ce n’était pas ça, je n’étais pas maudit : c’était là les prémices du signe indien. Soit disant, plus on rate ou on attend le poisson, et plus celui que l’on ferrera sera gros…


    Ces considérations occupent mes pensées quand je termine mon montage et peux enfin lancer ce leurre aux couleurs de l’arc-en-ciel dans les remous brunâtres. Il est 17h30 et le ciel est maintenant chargé de nuages menaçants. Je ramène en animant le poisson nageur tout doucement. Les coups de poignet sont très doux et souples, caressant de l’onde liquide le leurre entraîné.

    Troisième lancer à une quinzaine de mètres : je regarde Gilles arriver et Jean-Jacques qui n’a toujours pas eu de touche quand je sens sur la tresse à 5 mètres du bord seulement, une vibration puis une très légère résistance… Tout va alors très vite dans ma tête : je sais qu’à l’endroit précis où je pêche il ne devrait pas y avoir d’obstacle, cependant une branche a pu être emportée par le courant. Par précaution, je redonne un peu de mou pour apprécier la situation. Rien… aucune branche emportant le leurre avec elle dans le courant... Je reprends immédiatement la main en tendant la ligne pour à nouveau sentir cette étrange résistance. Cette scène n’a duré que quelques secondes quand, dans le doute, je n’ai aucune hésitation et appuie mon mouvement d’un ferrage sec du poignet. Le secret est alors immédiatement levé par un premier rush puissant d’une trentaine de mètres quand l’animal se jette tel un missile dans le plein courant de l’embouchure du fleuve.

    Je suis stupéfait par le contraste de la discrétion de la touche et la puissance de la réaction. L’animal est furieux et les coups de tête qu’il donne pour se libérer sont monstrueux, transmis dans toute leur force par la tresse. Un deuxième rush puissant et le poisson a maintenant placé la largeur du fleuve entre lui et moi. Je tente, canne haute, de le ramener dans le courant afin d’essayer de m’aider de ce dernier pour le rapprocher... Mais rien n’y fait et un troisième rush appuyé vient ponctuer mon initiative. Les départs sont violents et je me vois encore crier à Jean-Jacques « Mais bon sang, c’est une Liche ou quoi ?!! ». Je pense au trident d’origine qui ne tiendront pas si ce manège perdure et décide donc de maintenir la ligne en contact et d’attendre. Patience, patience, le temps joue pour moi et fatigue le poisson au bout de la ligne. Petit à petit, je désaxe la canne pour tenter à nouveau de lui faire prendre le courant. Ça y est presque, il y a bien quelques forts coups de tête rageurs témoignant de son mécontentement mais ça vient et… il y est !

    Je sens le corps de l’animal qui nage contre le courant : je peux tenter encore une fois de mouliner de façon plus appuyée pour le ramener. De nouveau cette initiative lui déplaît fortement, en témoigne ce nouveau départ… Mais ce départ sera le dernier car, contre toute attente et à ma grande surprise, l’animal fait une grosse erreur en partant face au fleuve, décidant de remonter le courant. Ce dernier devenant alors mon allié, il est facile pour moi de ramener ce poisson qui s’épuise. Jean-Jacques qui attend sur le bord est le premier à voir la bête remontant en surface dans le courant : « C’est un grroooos Loup ! » s’exclame-t-il. Calmement, je l’échoue sur la plage, il ne bouge presque plus, totalement épuisé. Gilles est arrivé et nous regardons tous les trois ce poisson, un des plus gros Loups que nous n’ayons jamais vu. Sur les trois branches du trident ayant supporté le combat, seule une a résisté aux chocs : une branche est sectionnée nette à la base, une deuxième est ouverte. Puis Gilles me tape sur l’épaule et prononce ces mots sortis de sa bouche il y a quelques semaines déjà : « Le signe indien Stef, le signe indien ! ». Le Loup affichera 9, 4 kg sur la balance…

    PUIPUI a écrit:Prise magique d'un loup de 7 kg: un récit envoyé par Puipui

    « Ah et ben quelle journée ! »
    C’est le titre du récit d’une journée pas ordinaire.
    Je ne voulais pas en rester là : hier, j’avais décroché sur un Loup qui m’avait paru impressionnant bien que je ne l’ai tenu au bout de la ligne que quelques secondes. Après avoir suivi les conseils de Manu et Weezer sur le forum au sujet de l’armement du leurre Mega Flash, je retourne en début d’après-midi à l’embouchure de la Têt. Il est 14h00, le soleil brille haut dans le ciel, le vent du Sud soulève d’impressionnantes vagues venant tourbillonner et danser en d’incessants balais où eau salée et douce s’enlacent intimement. Je suis seul et savoure ces doux moments. Je me sens prêt et lance à 30-40 m dans une veine où le courant me semble particulièrement fort.

    Je répète l’opération une deuxième fois… et sans plus tarder un arrêt brutal sur ma ligne se produit. Le ferrage est énergique, cette fois-ci, je ne laisserai pas le prédateur se décrocher et… mais c’est la casse, terrible, s’accompagnant d’un craquement lugubre de la canne qui s’est littéralement brisée tel du verre au niveau du troisième anneau. Je lève les yeux au ciel et m’entend encore crier « Mais quelle poisse ! » : pour la deuxième fois en deux jours, je ratais une très belle pièce. Je veux bien que le carnassier qui eut attaqué le leurre fut de belle taille mais la canne en carbone avait dû être fragilisée lors d’un transport en voiture pour se briser ainsi lors du ferrage.


    Le dicton veut « on n’a rien sans rien ». Je cours à la voiture et fonce en ville chez mon ami Marc qui tient le magasin « Roussillon Pêche » à Perpignan. « Marc, il faut me réparer ça, c’est aujourd’hui que ça se passe, demain, ça sera trop tard ! ». Et Marc, en travailleur compétent opère avec magie, me répare mon lancer (c’est pas la première fois) et redonne même un petit coup de jeune à mon moulinet, tout cela en s’occupant de ses clients ! Avant de partir, je prends son dernier leurre Mega Flash mais je n’ai pas le temps de changer les hameçons, tant pis !


    Il est 17h00 quand je suis à nouveau sur les lieux. Je ne suis plus seul, une demie dizaine de collègues sont là. Un pêcheur est du côté où je me tiens. On discute, il pêche depuis une heure et me dit qu’il n’y a rien. Je suis sceptique et lui en fait part, je pense que le leurre qu’il utilise ne fait pas assez de bruits dans le vacarme ambiant des vagues, les Loups sont là mais ils ne doivent pas arriver à repérer son leurre. Il me regarde mais cette fois-ci, c’est lui qui est sceptique. Il me fait une petite place, je peux lancer, le monde s’ouvre à nouveau à moi ! Premier lancer, deuxième lancer… cinquième lancer… et boom ! L’attaque est très lourde et puissante, l’animal est bien accroché et je peux le travailler après deux-trois rushs puissants.

    Je ne traîne pas, les vagues sont fortes et ce qui est au bout de la ligne est lourd, je ramène du mieux que je peux et pense aux tridents du leurre qui sont d’origine, pourvu qu’ils résistent ! Et ça tient, seulement je me rends compte, tout comme mon ami pêcheur à côté de moi, que je ne pourrai jamais remonter une telle prise dans le courant qui est face à moi, il faut traverser la rivière pour avoir une chance de mettre au sec le poisson de l’autre côté sur un banc de sable à douce déclivité. Mon collègue n’hésite pas et me crie « allez, on traverse et je vais te tenir dans le courant si tu es malmené ! ». Merci mon ami d’un soir, sans toi, je n’aurais peut-être jamais traversé cette rivière. Le courant est fort mais l’eau pas trop profonde et passer en waders est possible. A l’autre bout de la ligne, le poisson se bat mais il fatigue. J’arrive sur le banc de sable et attends une ou deux vagues propices pour avoir une chance de le remonter. A mes côtés, mon collègue est nerveux, je le sens prêt à se jeter dans la vague pour attraper le poisson !!! Je devance son idée et lui hurle de se reculer, c’est beaucoup trop dangereux ! Et la vague tant attendue, puissante, arrive enfin : je remonte le poisson en m’aidant du courant. Et, soudainement, nous l’apercevons : c’est un Loup, un gros Loup qui, épuisé, se tient à peine à la surface de l’eau. La deuxième vague tout aussi puissante me permet de le ramener à une dizaine de mètres sans avoir à lutter contre son poids et mon collègue est à l’eau, saisissant le poisson avant que le courant ne le tire à nouveau vers la mer. Il revient, doucement et le pose cérémonieusement à nos pieds, nous sommes bouche bée : c’est une femelle, magnifique, à la gueule énorme. Je l’entends encore me dire qu’il est heureux d’avoir pu m’aider, que c’est une chance pour lui de pouvoir admirer un aussi beau spécimen, il n’en a jamais vu de si gros. Je la lève à bout de bras afin de la montrer aux autres pêcheurs, ils lèvent les bras et me félicite. Le rêve touche déjà à sa fin.

    Une heure plus tard, je suis chez Marc, je le bénis pour son aide et lui montre la prise. Il passe un coup de téléphone à Jean, un collègue pêcheur du journal local pour qu’il vienne faire des photos : on nous verra tous les trois, Marc, le Loup et moi dans le « L’Indépendant » du 6 décembre.

    Puipui, Marc et le Loup. (Photo Jean Roig)


    PUIPUI a écrit:


    La Liche du delta de l'Ebre: un récit envoyé par Puipui



    Et bien je suis de retour, le dos cassé et le bras droit contorsionné… Je n’oublierai jamais ces quelques jours de pêche en Espagne dans le delta de l’Ebre. Des kilomètres de marche de nuit en wadders, parcourus dans les marais infestés de moustiques qui vous empalent. De longues marches sur un bord de mer où l’on croise cadavres d’oiseaux, de chiens, tous à moitié mangés, parfois la tête coupée mais toujours fort décomposés, recrachés par la mer. Et surtout, des tonnes et des tonnes de Mulets de quelques kilos pièce, échoués sur le sable, poussés par une terreur venant de la mer face à laquelle ils préféraient encore mourir asphyxiés. Certains avaient l’arrière train sectionné par de puissantes mâchoires.

    J’assiste au petit jour à des chasses monstrueuses où nos pauvres mulets font des bonds de 5-10 m hors de l’eau, ne sachant plus que faire pour échapper au péril qui les poursuit. Je me vois encore dans l’eau jusqu’aux cuisses, prêt à lancer alors que quelque chose de plus d’un mètre me frôle dans de gros remous. L’eau est turbide, noirâtre, impossible de voir ce qui est venu par curiosité si près de moi… Je pense à tous ces cadavres et, soudain, je ne suis plus rassuré du tout. Je recule afin de n’avoir de l’eau que juste au dessus des chevilles (courageux mais pas téméraire !!!). Je ne saurai jamais ce que c’était. Dans tous les cas et pour répondre à « steph53/66 », je n’ai pas vu de Barracudas (P.S. : j’en ai pris une douzaine cette année dans les Pyrénées Orientales au lancer), de gros Loups ou Tassergals (un également de piqué au leurre de surface dans les Pyrénées Orientales cette année), non, car ce qui rôdait était nettement plus gros et les autres étaient en toute vraisemblance partis, risquant à leur tour de devenir la proie.

    Après avoir trouvé le bon leurre du moment et du lieu je subis ma première attaque : le prédateur se décroche en 5 secondes environ, me laissant une cuisante douleur dans le bras droit tenant le lancer lourd, l’impression d’avoir accroché, en ramenant, une invisible voiture de passage. J’estime l’animal à au moins 30 kg !!! Et son passage a laissé des traces sur le bas de ligne en fluoro carbone de 80 centièmes. La deuxième attaque : même topo !!!

    En fait, les attaques sont si violentes que je n’ai pas le temps ni la force physique de ferrer avec un frein de moulinet trop serré. Je desserre donc un peu le frein de façon à ferrer sans broyer la canne ni claquer la tresse de 50 lbs. Je suis nerveux, j’assiste à nouveau à une chasse sur du gros Mulets, là, devant moi, à moins de 50 m. Je lance derrière la chasse et la traverse en faisant éclabousser le popper, une énorme onde se forme derrière le leurre, le prédateur suit, j’ai attiré son attention… Je serre la canne de toute mes forces et c’est l’attaque ! Puissante, moins violente que la première mais impressionnante tout de même. Mon premier réflexe est de ferrer fort et ça y est, je suis attelé !




    10m, 20m, 80m...l'animal prend du fil, fuse comme une bombe!!>>


    L’animal fuse comme une bombe, 10 m, 20 m, 50 m, 80 m… Je serre le frein mais le tank auquel je suis accroché me prend de la tresse, et à contre courant avec ça car il gagne rapidement le large. Je serre encore le frein sinon il va me vider le moulinet et je joue le tout pour le tout. Le scion du lancer lourd touche presque l’eau lors des puissants rushs, la canne étant horriblement pliée, la tresse chante dans l’air, tendue comme la corde d’un arc. Dix minutes se passent à ce régime, le poisson me tirant presque dans l’eau, j’en peux plus, il m’a déjà sorti plus de 100 m de tresse…


    Et puis ça se calme, il fatigue ! Il me faudra encore dix bonnes minutes pour le ramener et je vois enfin mon adversaire à 10 mètres dans la vague : une Liche de plusieurs dizaines de kilos !!! Je remercie le Ciel car j’étais venu pour vivre de tels instants avec ce formidable prédateur. Je finis par la hisser sur le sol, il me faut les deux bras pour la soulever, elle est merveilleusement belle. Entre temps, des pêcheurs espagnols arrivent en bateau, ayant vu la scène de loin. Séance photos, ils chantent, me félicite, lèvent l’animal au ciel. Ils veulent que je relance et essaye à nouveau ma chance… Mais j’en resterai là, vidé par tant d’émotions, l’impression d’avoir vécu un des moments les plus beaux de ma vie, moments que je souhaite à tous d’avoir la chance de vivre une fois dans sa vie.





    Puipui avec sa liche vaincue...environ 20 kg de muscle!!




    Tu n'as plus à qu'à retrouver les photos lol!
    avatar
    brad

    Messages : 363
    Date d'inscription : 16/04/2012
    Age : 38
    Localisation : Mayotte

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  brad le Ven 8 Avr 2016 - 10:29

    Hé ben moi aussi ça me ramène quelques années en arrière, comme quoi le temps passe !!!
    Au plaisir de te re lire sur ce fofo, well come back Puipui !!! Laughing
    avatar
    Puipui

    Messages : 6
    Date d'inscription : 06/04/2016
    Age : 45
    Localisation : Dijon

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Puipui le Sam 9 Avr 2016 - 22:57

    Oh la vache ! Merci Tarpo d'avoir ressorti les vieux dossiers !
    Ça m'a fait plaisir de relire ces histoires du coup, ça faisait bien longtemps que je ne les avais pas lues et ça me fait encore plus plaisir de savoir que des pêcheurs comme toi les conservent.

    Brad aussi tu es là ? Mais qu'est-ce que tu fous là ? Y'a pas de poisson exotiques en Bretagne ? Aaaahhhh, quoi que, j'ai entendu parler d'un tarpon qui aurait été pris dans les eaux bretonnes, mythe ou réalité ?

    Fufu, c'est pas trop tôt de me souhaiter la bienvenue, je surveillais quand t'allais le faire Laughing

    Bon si vous me cherchez avec la photo du mousquetaire que Tarpo a mise, vous risquez pas de me trouver, j'ai gardé la moustache et la barbichette mais je n'ai plus beaucoup de cheveux sur le caillou...
    Alors voici une photo récente de mon beau frère et de moi, prise en Guinée-Bissau il y a une semaine  Smile
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    A ce sujet, j'ai ramené une collection de friandises diverses aux cacahuètes et quelques sachets de cajou et de cacahuètes, Tarpo & GG, vous êtes partant ?  Laughing

    Alain, pour la pêche à la mouche, la prochaine fois faudra qu'on se fasse quelques sessions cessions sérieuses. Après notre sortie commune, de mon côté, je n'ai rien fait de sérieux...
    Des bisous de nous trois à tous les deux I love you

    Merci les copains pour l'accueil et bien la bise à vous tous même à ceux que je ne connais pas Cool

    Contenu sponsorisé

    Re: J'ai croisé Alain

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct 2017 - 17:34